Le Pas de Bême

Création Compagnie Théâtre Déplié
Mise en scène, écriture Adrien Béal
Collaboration Fanny Descazeaux
jeu, écriture Olivier Constant, Charlotte Corman et Etienne Parc
jeu, écriture à la création Pierric Plathier
lumières Jérémie Papin
Régie générale Yanick Ducord

Nous imaginons une histoire. Nous imaginons une histoire d’objection. L’histoire d’un objecteur – pas de conscience. Chez lui quelque chose résiste, qui n’est pas prémédité, pas revendiqué, qui ne s’accompagne pas d’un discours. Simplement, il objecte.
L’histoire commence dans un lycée, et l’objecteur est un adolescent adapté, aimé, intégré à son environnement. C’est seulement lors des devoirs sur table qu’il n’écrit pas, on ne sait pas pourquoi. Et son objection, si simple et infime soit-elle, force quelque chose malgré lui. Elle crée une effraction. En lui, et autour de lui, chez ses amis, dans sa famille, dans la communauté scolaire. On sent que quelque chose pourrait basculer.

:: Tournée 2017-2018
24 juillet au 7 août > Tournée CCAS sur les routes de France
3 au 14 octobre > T2G – Théâtre de Gennevilliers (92)
2, 3 février > Théâtre Brétigny – Scène conventionnée (91)
5 février > Agglomération Montargoise (45)
8 février > Théâtre du Champ au Roy à Guingamp (22)
9 février > Houdremont – Scène conventionnée La Courneuve (93)
15, 16 et 17 février > Les Bains Douches / Le Volcan – Scène nationale du Havre (76)
20, 21 et 22 février > La Passerelle, Scène nationale à Gap (05)
27, 28 février et 1er mars > Le Moulin du Roc – Scène nationale à Niort (79)
2 mars > L’Avant-scène à Cognac (16)
6, 7 et 8 mars > Théâtre Firmin Gémier – La Piscine à Châtenay-Malabry (92)
9 mars > Théâtre du Cormier à Cormeilles-en-Parisis (95)
13 mars > ATP des Vosges (88)
14, 15 et 16 mars > La Méridienne –  Théâtre de Lunéville (54)
17 mars > Théâtre-Maison d’Elsa – Cie du Jarnisy à Jarny (54)
19 et 20 mars > Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine (94)
21 et 22 mars > Théâtre de Rungis (94)
23, 24 mars > Théâtre de Châtillon (92)
3, 4 et 5 avril > Halle aux grains – Scène nationale de Blois (41)
6 au 14 avril > Le Grand T à Nantes (44)
17 au 21 avril > Théâtre de Lorient, CDN (56)
24 au 27 avril > Les Quinconces-L’espal au Mans (72)

Ce spectacle bénéficie de septembre 2016 à août 2018 du soutien de la Charte d’aide à la diffusion signée par l’Onda, Arcadi Île-de-France, Culture O Centre, l’OARA, l’ODIA Normandie, Réseau en scène – Languedoc-Roussillon et Spectacle Vivant en Bretagne.

Après la présentation d’une petite forme sur invitation du collectif 360 en juin 2013, le spectacle a été créé en mai 2014 au Théâtre de Vanves – scène conventionnée pour la danse et en juin 2014 à la Loge (Paris 11ème).
Avec le soutien de Lilas en scène, l’Echangeur de Bagnolet, La Colline – théâtre national, l’Atelier du Plateau.
Avec l’aide d’Arcadi Île-de-France, dans le cadre des Plateaux solidaires.

Durée du spectacle : 1h

:: PRESSE

> Jean-Pierre Thibaudat, Médiapart
[…] L’étayage de cette complexité, partagée avec les spectateurs, passe par deux vecteurs. D’abord la scénographie : l’espace de jeu est délimité par un rectangle (grand comme une grande salle de classe) que forment les rangées de chaises sur les quatre côtés où s’assoient les spectateurs mais aussi les trois acteurs. Et ensuite le jeu : chaque acteur joue tous les rôles, chacun est tour à tour Bême, ses profs, sa mère, son père, ses potes, le directeur de l’établissement. Chaque spectateur, tôt ou tard, s’identifie avec l‘un d’entre eux.
Le spectacle ne raconte pas une histoire, fut-ce celle de Bême, il met en scène une question. La creuse et, à force de creuser, tombe sur une autre question. Une vis sans fin. Le spectateur aura assisté à un intense moment de théâtre qui aura questionné le monde à travers un prisme qui nous concerne tous, il repart riche de quelques points d’interrogation.

> Manuel Piolat Soleymat, La Terrasse
Tout se passe comme si ce spectacle profondément vivant créait, à travers les innombrables inflexions que les comédiens confèrent à la représentation, une forme inédite et non reproductible de théâtre. En nous plaçant de la sorte aux premières loges d’un monde qui ne parvient pas à délier l’opacité d’un état de fait, Le Pas de Bême se propose avant tout comme une expérience de la complexité. Une expérience joyeuse et sans enflure qui, loin de chercher à épuiser son sujet de manière explicative, s’applique à en dessiner les contours pour laisser deviner, en creux, ses différentes lignes de fuite.

> Béatrice Bouniol, La Croix
Un plateau vide. Impossible, avant que leurs voix ne s’élèvent, de distinguer les trois acteurs dissimulés parmi les spectateurs. Enchaînant les scènes de quelques minutes, s’échangeant les rôles, ils campent sur un rythme enlevé une histoire minuscule et gigantesque à la fois.
L’écriture des dialogues réserve de troublants effets et de francs éclats de rire, le jeu millimétré impressionne, tant le voyage d’un rôle à l’autre se fait sans à-coup. Et certaines scènes demeurent, longtemps après la représentation.

> Annie Chénieux, Le Journal du dimanche
Une découverte, Le Pas de Bême, d’Adrien Béal. Inspiré du roman de Michel Vinaver, L’objecteur, ou l’histoire d’un garçon qui, sans raison apparente, rend des copies blanches. Joué dans un espace quadri-frontal, le spectacle interpelle longuement. Les comédiens jouent tous les personnages, comme on se passe la balle, et sont excellents : Charlotte Corman, Etienne Parc et Pierric Plathier. Des talents prometteurs.

> Patrick Sourd, Les Inrocks
Pour cette pièce qui s’inspire de ces grands modèles, Adrien Béal invente le cas d’un élève qui sans raison apparente ne rend à ses professeurs que des copies vierges. Mettant en abyme le comportement de son lycéen dans le contexte d’une pièce où il s’agit pour les acteurs d’en énoncer l’aventure, Adrien Béal s’amuse des conséquences que pourrait occasionner la reproduction d’une telle attitude sur le déroulement d’une représentation théâtrale. Usant d’un dispositif quadri-frontal qui transforme en arène cernée de public l’espace vide du plateau, il questionne avec Le Pas de Bême l’idée qu’il pourrait encore y avoir un spectacle…

> Lydie Champrenault, Le Bien public
Le public se prend alors au jeu de la multiplicité des points de vue, chacun cherche des explications…Du corps enseignant aux parents en passant par ses camarades de classe, le geste de Bême nous renvoie à nos propres interrogations, nos doutes sur notre résistance.
L’effraction provoquée par le pas de côté de jeune homme met en branle tout un ordre établi immuable, un modèle social qui structure notre manière de penser. Loin de répondre à ces quetsions, le spectacle, tout en finesse, ouvre des brêches, des lignes de fuite, pour mieux nous laisser face à notre page blanche.

> Laurent Coudol, Froggy’s delight
«Le pas de Bême» est un spectacle qui interroge le spectateur et le met au coeur de son dispositif au point d’en faire un véritable élément participatif. Transgressif et réjouissant, avec «Le pas de Bême», la Compagnie Théâtre Déplié réussit un coup de maître.

Dates passées :
Le 12 mai 2014 au Théâtre de Vanves (Festival Préliminaires)
Du 3 au 6 juin 2014  à La Loge (Paris 11)
28, 29 et 30 janvier 2015 à L’Atelier du Plateau
Du 24 au 26 mai 2015 à Théâtre en mai – Théâtre Dijon Bourgogne
13 janvier – 12 Février 2016 : Comédie de Valence (Comédie itinérante)
30 janvier 2016 : Le Merlan – Marseille (Festival Parallèle)
du 1er au 4 mars 2016 : Tandem Douai-Arras
les 8 et 9 mars 2016 : Théâtre 95 – Cergy Pontoise
du 10 au 13 mars 2016 : Le Monfort – Paris
16 et 17 mars 2016 : Tous mécènes – Toulouse (nous contacter pour renseignements)
25 mars 2016 : Théâtre du Garde-Chasse – Les Lilas (hors-les-murs, à Lilas en Scène)
du 31 mars au 3 avril 2016 : Le Monfort  – Paris
du 9 au 15 juillet 2016 à Avignon dans le cadre de la Belle Seine Saint-Denis (Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France / Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis)
8 au 10 décembre 2016 : Théâtre Universitaire de Nantes (44)
10 au 14 janvier 2017 : Théâtre National de Bretagne (35)
23 février 2017 : Espace André Malraux à Herblay (95)
2 mars 2017 : L’Eclat à Pont Audemer (27)
4 mars 2017 : ATP au Grau du Roi (30)
7 et 8 mars 2017 : La Mouche à Saint-Genis-Laval (69)
14 au 17 mars 2017 : L’Hexagone, scène nationale de Meylan (38)
20 au 31 mars 2017 : en décentralisation du Théâtre Dijon Bourgogne, CDN
7 au 14 avril 2017 : Théâtre Dijon Bourgogne, CDN (21)
20 avril 2017 : IMEC, Abbaye d’Ardenne (14)
25 avril au 6 mai 2017 : TANDEM, scène nationale de Arras Douai (59)
9 au 14 mai et du 29 mai au 3 juin 2017 : en décentralisation du Théâtre National de Bretagne

 

 

[ haut ]

 

:: Documents à télécharger

[ Dossier du spectacle ]
Revue de presse ]

:: Photos

Le Pas de Bême (c) Martin ColombetLe Pas de Bême (c) Martin Colombet Le Pas de Bême (c) Martin ColombetLe Pas de Bême (c) Martin ColombetLe Pas de Bême (c) Martin Colombet Le Pas de Bême (c) Martin Colombet